May

May a, comme tous les vrais modaux, deux sens distincts:

Sens radical : permission
Sens épistémique sens épistémique: Ce 2ème sens des modaux exprime le degré de connaissance de la situation qu'a le locuteur et donc son degré de certitude: éventualité.

Sens 1 : Permission

Le locuteur insère MAY entre le sujet et le prédicat Prédicat: C'est ce qu'on dit du sujet de la phrase. Il comprend le Groupe verbal et ses compléments, s'ils existent.
La relation qu'on établit entre le sujet et le prédicat en "conjuguant" le verbe s'appelle la relation prédicative
pour affirmer que le sujet <A LA PERMISSION DE>...

May I go out, Sir ?
Puis-je sortir, Monsieur ?
You may Charles, but don't be long !
Oui, Charles, mais ne soyez pas long!

Charles demande avec déférence au professeur l'autorisation de sortir, ...qui lui est accordée avec une certaine condescendance. On est ici en présence d'une distanciation institutionnelle.

MAY 1 disparaît en faveur de CAN dans le langage courant. Il demeure, en tant que forme "polie", surtout dans les questions. A la maison, le même Charles aurait vraisemblablement employé:

Can I go out, Mum?
Est-ce que je peux sortir, Maman?

Une forme non-modale, BE ALLOWED TO, est utilisée lorsque l'idée de permission est au futur (car WILL est un modal et il n'y a place que pour un seul modal) ou au passé (car il s'agit d'un fait qui a eu lieu, ce qui exclut la modalité).

Charles will be allowed to go out.
Charles pourra sortir.

Charles was allowed to go out.
Charles fut autorisé à sortir.

MIGHT dans le sens de permission ne s'emploie guère qu'au style indirect:

The teacher said that Charles might go out.
Le professeur a dit que Charles pouvait sortir.

N'oubliez pas que le contraire de MAY (permission) est MUST NOT(interdiction) et que MAY 1 n'est jamais suivi de l'aspect progressif (BE+ING) , ni de l'aspect accompli (HAVE+PP).

Sens 2 : Eventualité

MAY 2 :

Si MAY 1 (sens radical) est moribond, MAY 2 (sens épistémique sens épistémique: Ce 2ème sens des modaux exprime le degré de connaissance de la situation qu'a le locuteur et donc son degré de certitude), par contre, est très vivant.

Avec MAY 2, le locuteur indique qu'il y a, selon lui, 50% de chances que le dictum Dictum: Assertion sous-entendue à laquelle s'applique le sens 2 (épistémique) du MODAL.
Dans : "He must be working in the garden.", le dictum est "He is working in the garden."
La quasi-certitude (modalité) est exprimée par must.
soit vrai.

Si le dictum est "Bob est chez lui", on aura:

Bob may be home by now.
Il se peut que Bob soit rentré maintenant.
Bob peut être rentré maintenant.
Bob est peut-être rentré maintenant.

Ambiguïté:

Max may work in the garden.

est ambigu. Est-ce une permission? Une éventualité?

Max may be working in the garden.
Il se peut que Max travaille (soit en train de travailler) au jardin.

ne l'est pas.

Ne soyez pas ambigu dans vos énoncés : Employez l'aspect progressif quand le procès est présenté comme étant en cours.

MIGHT 2 :

Il faut retenir que MIGHT 2 peut être soit le passé temporel(1),soit le passé modal (2) de MAY 2.

1:

She said Tom might be ill.
Elle a dit que Tom pouvait être malade.
Elle a dit qu'il se pouvait que Tom soit malade.

2:

It might rain.
Il se pourrait qu'il pleuve.

Dans ce dernier cas, le passé (modal) rend l'éventualité moins certaine (= plus irréelle) encore.

Cette différence correspond à la nuance entre :

MAY =50% =IL SE PEUT QUE

et

MIGHT =30% =IL SE POURRAIT QUE.

Les phrases :

He might be at home.
He could be at home.
Il pourrait être chez lui.
Il se pourrait qu'il soit chez lui

ne sont pas strictement synonymes. Avec could le locuteur affirme l'existence d'une possibilité (parce qu'il connaît les habitudes du sujet), avec might il avoue son ignorance (une chance sur deux).

MAY 2 et l'aspect accompli

Lorsque le locuteur juge de l'éventualité d'un dictum Dictum: Assertion sous-entendue à laquelle s'applique le sens 2 (épistémique) du MODAL.
Dans : "He must be working in the garden.", le dictum est "He is working in the garden."
La quasi-certitude (modalité) est exprimée par must.
passé, il emploie l'aspect accompli accompli: Matérialisé par HAVE + Participe passé dans le groupe verbal, il indique que le locuteur attribue (rôle de HAVE) l'accomplissement du procès (rôle du participe passé) au sujet de la phrase. (HAVE + PP). La différence entre le PRESENT et le PASSE étudiée précédemment restant valable :

She may have forgotten.
Il se peut qu'elle ait oublié.
Elle a pu oublier.

==> 50% de chances que l'assertion sous-jacente (dictum Dictum: Assertion sous-entendue à laquelle s'applique le sens 2 (épistémique) du MODAL.
Dans : "He must be working in the garden.", le dictum est "He is working in the garden."
La quasi-certitude (modalité) est exprimée par must.
) "She has forgotten" soit vraie.

She might have forgotten.

soit : Il se pourrait qu'elle ait oublié. (=moins de 50% de chances que "she has forgotten" soit vrai)

soit : Elle aurait pu oublier. (mais cela ne s'est pas produit.)

Dans le premier cas,

She might have forgotten.

est la forme affaiblie (plus irréelle) de :

She may have forgotten.

Dans le premier cas, le contexte est présent : elle n'est pas là; il se pourrait qu'elle ait oublié de faire ce qu'on attendait d'elle.

Dans le second cas, le contexte est passé : elle n'a pas oublié, mais, compte tenu des circonstances, elle aurait bien pu oublier...

Dans les deux cas, l'oubli aurait (ou a) eu lieu dans le passé, d'où l'emploi de l'aspect accompli accompli: Matérialisé par HAVE + Participe passé dans le groupe verbal, il indique que le locuteur attribue (rôle de HAVE) l'accomplissement du procès (rôle du participe passé) au sujet de la phrase. (HAVE + PP).

On peut, bien entendu, trouver les deux aspects (progressif progressif: Matérialisé par BE + ING dans le groupe verbal, il indique que le locuteur définit, décrit (rôle de BE) le sujet comme agissant, comme étant en acte (rôle de ING). et accompli accompli: Matérialisé par HAVE + Participe passé dans le groupe verbal, il indique que le locuteur attribue (rôle de HAVE) l'accomplissement du procès (rôle du participe passé) au sujet de la phrase. ):

He might have been working.
Il aurait pu être au travail.
Il aurait pu être en train de travailler.