Modaux et semi-modaux : récapitulatif

 

Modal

Sens radical

Sens épistémique

P

O

U

V

O

I

R

CAN

Selon le locuteur :

Le sujet <EST CAPABLE DE> Prédicat

He can swim.
I sait nager.

Dans le cas du passé, on distingue : 

le potentiel :

He could swim.
Il savait nager.
He could have swum back to his boat.
Il aurait pu regagner son bateau à la nage. (mais ne l'a pas fait)

du réalisé où le locuteur ne donne pas son avis : il informe.

He was able to swim back to his boat.
Il a pu regagner son bateau à la nage. (Il a réussi)

Le locuteur juge la possibilité du DICTUM.

CAN = "si, si, c'est possible !..."

The Sahara can be very cold at night.
Le Sahara peut être très froid la nuit.

CAN ? = A ton avis, c'est possible ?

CAN'T = c'est impossible ! (0% de chances que ce soit vrai, mais l'erreur est humaine).

He can't have said that !
Il n'a pas pu dire ça !

dictum : He has said that.
Can't : Selon moi, c'est impossible.

La phrase :

He couldn't have said that !

a un sens très voisin mais implique un léger doute de la part du locuteur.

L'aspect accompli indique que l'on parle du passé en rapport avec le présent.

MAY

Selon le locuteur :

Le sujet <A LA PERMISSION  DE> Prédicat

(de plus en plus remplacé par CAN, lequel efface la notion de distance et d'autorité)

May I go out, Sir ?
Puis-je sortir, Monsieur ?

Au passé, la permission a été (ou non) accordée. Donc, le locuteur ne donne pas son avis : il informe. Il n'y a pas de modal.

He was allowed to leave early.
Il a pu sortir plus tôt.
Il a été autorisé à sortir plus tôt.

 

ÉVENTUALITÉ d'un événement (DICTUM) selon le locuteur.

MAY = 50% de chances (au moins) que le dictum soit vrai.

It may rain tomorrow.
Il se peut qu'il pleuve demain.

MIGHT = Beaucoup moins de 50% chances que le dictum soit vrai.

It might rain tomorrow.
Il se pourrait qu'il pleuve demain.

Au passé, on emploie l'aspect accompli (qui implique le lien passé/présent) pour indiquer que ce que l'on juge s'est peut-être produit.

He may/might have been delayed by a traffic jam.
Il se peut/pourrait qu'il ait été retardé par un embouteillage.

D

E

V

O

I

R

MUST

Selon le locuteur :

Le sujet <A L'OBLIGATION  DE> Prédicat

You must be more attentive, Brian.
Tu dois être plus attentif, Brian.

Au passé, cette obligation est réalisée, donc on n'a plus de modal, puisque le locuteur rapporte sans juger.

Poor Brian had to obey.
Le pauvre Brian a dû obéir.

 

 

QUASI CERTITUDE du locuteur à propos de la réalisation du DICTUM.

MUST = 90% de chances (au moins) que le dictum soit vrai.

She must be at home by now.
Elle doit être chez elle, maintenant.

Au passé, la quasi certitude (MUST) s'applique à un procès vraisemblablement ACCOMPLI (HAVE+PP).

She must have been next door when you phoned.
Elle devait être chez la voisine quand tu as téléphoné.

She must have forgotten.
Elle a dû oublier.

 

SHALL

SHOULD

OUGHT TO

(N.B. : Les futurs et conditionnels  sont traités ailleurs)

 

Le locuteur garantit que le sujet réalisera le prédicat.

You shall finish your work before going out, whether you like it or not !
Tu finiras ton travail avant de sortir, que cela te plaise ou non !

Il est souvent plus rentable de présenter cette obligation sous forme de conseil à l'aide de la forme affaiblie SHOULD. (Le passé modal tire le péremptoire SHALL vers l'irréel, pour le faire mieux accepter.)

You should finish your work before going out.
Tu devrais finir ton travail avant de sortir.

OUGHT TO a un sens voisin de SHOULD, mais engage moins le locuteur et plus le bon sens général. Voir ci-contre.

SHALL : Pronostic favorable du locuteur qui s'engage solennellement.

They shall win !
Ils vaincront !

SHOULD : Pronostic favorable du locuteur qui engage sa crédibilité.

Arsenal should win tonight.
Arsenal devrait gagner ce soir.

Au passé, on a un pronostic erroné et des regrets. HAVE+PP implique, comme toujours, un lien entre le passé et le présent.

Arsenal should have won tonight.
Arsenal aurait dû gagner ce soir.

OUGHT TO est proche de SHOULD, mais il implique un avis général et non celui du sujet. Le présence de l'opérateur TO n'en fait pas un vrai modal.

BE TO

Selon le locuteur :

Obligation du sujet due à son engagement préalable.

Visitors are to be suitably dressed.
Les visiteurs doivent être correctement vêtus.

Les visiteurs en entrant se sont implicitement engagés à respecter le règlement des lieux.

The President was to inaugurate the exhibition, but he was replaced by the Minister at the last minute.
Le Président devait inaugurer le salon, mais il a été remplacé par le Ministre au dernier moment.

Le passé implique que l'engagement présidentiel a existé, mais qu'il est caduc. Si l'on veut souligner la non-réalisation, on ajoute l'aspect accompli (HAVE+PP) :

The President was to have inaugurated the exhibition, but he was replaced by the Minister at the last minute.
Le Président aurait dû inaugurer le salon, mais il a été remplacé par le Ministre au dernier moment.

Là, je ne voudrais pas être mauvaise langue, mais ça sent la campagne électorale !

Ce que fut la destinée du sujet (selon ce qu'en sait le locuteur).

They were never to meet again.
Ils ne devaient jamais plus se revoir.

 

 

BE TO n'est pas un vrai modal en raison de l'opérateur TO. Le locuteur ne fait essentiellement que rapporter. Encore que ... (Voir la remarque de votre chouette préférée ci-contre...).

Vous comprendrez qu'il a été ajouté  parce qu'il se traduit aussi par DEVOIR.

 

V

O

L

O

N

T

E

WILL

WOULD

(N.B. : Les futurs et conditionnels  sont traités ailleurs)

Selon le locuteur :

Le sujet <VEUT> Prédicat 
(contre l'avis d'autrui)

I will go whether you like it or not !
J'irai que ça te plaise ou non !

 

Will "fréquentatif"

Le locuteur peut prédire ce qu'est ou sera la réaction (donc la volonté du sujet)  selon ce qu'il sait du comportement habituel de celui-ci.

Rats will bite when they are cornered.
Les rats mordent quand ils sont acculés.

On utilise would pour décrire les habitudes dans le passé.

In summer, we would walk to the beach almost every day.
En été, nous allions à la plage à pied presque tous les jours.

 

WOULD RATHER

 

Selon le locuteur :

Le sujet <AIMERAIT MIEUX> Prédicat

You'd rather come with us, wouldn't you ?
Tu aimerais mieux venir avec nous, hein ?

You'd rather have come with us, wouldn't you ?
Tu aurais mieux aimé venir avec nous, hein ?

 

  

HAD BETTER

Selon le locuteur :

Le sujet <FERAIT MIEUX DE> Prédicat
(car c'est son intérêt selon le locuteur)

She'd better not accept, had she ?
Elle ferait mieux de ne pas accepter, n'est-ce pas ? 

She'd better have accepted, hadn't she ?
Elle aurait mieux fait d'accepted, n'est-ce pas ?

 

 

  
 

DARE

Selon le locuteur, le sujet ose imposer sa volonté, contre tous.

How dare he come here after what he has done ?
Comment ose-t-il venir ici après ce qu'il a fait ?

She daren't come in.
Elle n'ose pas entrer.

She daredn't come in.
Elle n'osait pas entrer.

 
U

T

I

L

I

T

E

/

I

N

U

T

I

L

I

T

E

NEED

NEEDN'T

Selon le locuteur :

Le sujet <N'A PAS BESOIN DE> Prédicat
car c'est inutile.

Need I tell you how delighted I am to see you here ?
Ai-je besoin de vous dire combien je suis ravi de vous voir ici ?

Tell Peter he needn't come tomorrow.
Dis à Peter qu'il est inutile qu'il vienne demain.

Au passé, on décrit une action réalisée inutilement.

You needn't have come so early.
Tu n'avais pas besoin de venir si tôt.

Ne pas confondre avec le verbe NEED. Voir cours.