Passif avec ou sans TO

 (verbes de perception et make causatif) 

1 - Les VERBES DE PERCEPTION suivis de l'INFINITIF SANS TO 

Ils ont un passif qui nous surprend. Observez les exemples suivants.

People saw the plane crash.

devient:

The plane was seen to crash.
On vit l'avion s'écraser.

2 - MAKE causatif :

signifiant "faire + infinitif", est suivi de BV à la forme active, est suivi de TO BV après la transformation passive.

They made him kneel down.

devient: 

He was made to kneel down.
On le fit s'agenouiller.

Dans ces deux cas la transformation passive entraîne donc le passage de BV à TO BV. Nos amis anglophones seraient-ils atteints de quelque syndrome ?... Non, bien sûr. 


Explication historique : Autrefois, on employait TO également à la forme active. Historiquement, on retrouve au passif le TO qui a disparu dans l'usage moderne à la voix active. Certains verbes sont encore en voie d'évolution, par exemple HELP. Consultez un bon dictionnaire.

Explication linguistique : Les verbes de perception et make causatif forment avec le verbe qui les suit une sorte de verbe composé.

Reprenons l'exemple (1) : ici, tout se passe comme si PEOPLE était le sujet, et THE PLANE le complément, d'un verbe composé SEE-CRASH ("voir-s'écraser"). D'où l'absence de TO qui relie normalement le verbe à un sujet situé à sa gauche.

En revanche, au passif, THE PLANE est à la fois le sujet de WAS SEEN et de CRASH. TO a pour fonction de lier l'infinitif au sujet qui le précède pour établir la relation sujet-prédicat. En somme, cela revient à dire :

{The plane-TO-crash} was seen.