Les Subordonnées conditionnelles

 

Conditionnelles en IF

La conjonction la plus couramment rencontrée dans les subordonnées de CONDITION est IF (=si).

Considérez la phrase :

If he comes, I'll tell him.
S'il vient, je le lui dirai.

Dans la proposition principale, le locuteur prédit, avec WILL (ou SHALL) qui sont des auxiliaires de PREDICTION), qu'il dira ce qu'il a à dire. Mais cette prédiction est liée à une condition: il faut que le personnage dont on parle vienne.
La condition est posée dans la subordonnée au présent simple.

Observez maintenant les phrases ci-dessous :

1 - If I were you, I would tell him.
     If I were you, I'd tell him.
    
Si j'étais à votre place, je le lui dirais.

2 - If he had come, I'd have told him.
     If he had come, I would have told him.
    
S'il était venu, je le lui aurais dit.

En 1, la prédiction est au passé modal passé: Par son emploi, le locuteur affirme qu'au moment de l'énonciation (now) la relation Sujet/Prédicat n'existe plus (passé temporel) ou est du domaine du non-réel (passé modal). qui marque l'irréel. Nous sommes dans le domaine de l'hypothèse.
Dans la principale, l'auxiliaire de prédiction WILL est naturellemnt lui aussi au passé modal passé: Par son emploi, le locuteur affirme qu'au moment de l'énonciation (now) la relation Sujet/Prédicat n'existe plus (passé temporel) ou est du domaine du non-réel (passé modal).

Notez que le prétérit modal de BE est WERE à toutes les personnes. Pour les autres verbes, prétérit temporel et prétérit modal ont la même forme.

En 2, l'hypothèse concerne le PASSE, d'où l'emploi de l'aspect accompli accompli: Matérialisé par HAVE + Participe passé dans le groupe verbal, il indique que le locuteur attribue (rôle de HAVE) l'accomplissement du procès (rôle du participe passé) au sujet de la phrase. pour marquer l'antériorité.
Dans la principale, on utilise le passé modal passé: Par son emploi, le locuteur affirme qu'au moment de l'énonciation (now) la relation Sujet/Prédicat n'existe plus (passé temporel) ou est du domaine du non-réel (passé modal). de WILL qui est WOULD et on marque l'antériorité par l'aspect accompli accompli: Matérialisé par HAVE + Participe passé dans le groupe verbal, il indique que le locuteur attribue (rôle de HAVE) l'accomplissement du procès (rôle du participe passé) au sujet de la phrase..

On sait que rien ne s'est produit, mais dans l'hypothèse où "il" serait venu, le locuteur affirme qu'il l'aurait informé.


Conditionnelles avec modal

La subordonnée de CONDITION peut contenir un modal.

1- WILL :

au sens radical qui exprime la (bonne) volonté :

If you will/would follow me...
Si vous voulez bien me suivre...

2- SHOULD et WERE TO :

qui expriment le peu de crédibilité qu'on accorde à une hypothèse :  cf. le français "si par hasard", "si d'aventure", et "si X devait".

If he were to die,...
If he should die,...
S'il devait mourir,...

Ces tournures appartiennent au style soigné.

Conditionnelles diverses

Il existe de nombreuses conjonctions exprimant la CONDITION :

WHETHER...OR: si... ou si.., que... ou ...
UNLESS : à moins que, si ...ne...pas, sauf si
IN CASE : au cas où...
SUPPOSE, SUPPOSING : à supposer que
ASSUMING THAT : en supposant que
ON THE ASSUMPTION THAT : dans l'hypothèse où...
SO/AS LONG AS : pourvu que/tant que...
PROVIDED THAT : à condition que...
PROVIDING : à condition que...
ON CONDITION THAT : à condition que
EVEN IF/EVEN THOUGH : même si, quand bien même...

Conditionnelles avec inversion

L'hypothèse peut aussi s'exprimer sans conjonction, par une simple INVERSION.

Had he known, he would have written to you earlier.
Should he have known, he would have written to you earlier.
S'il avait su, il vous aurait écrit plus tôt.

Ce type de conditionnelle est courant dans le style commercial, dans le presse etc.
On remarque que SHOULD traduit toujours pour le locuteur une idée d'opposition entre ce qu'il pense et ce qu'envisage le sujet.