Subordonnées de conséquence

 

Si bien que :

La subordonnée de conséquence est souvent introduite par SO THAT :

 

I was watching television, so that I didn't see him come in.
Je regardais la télévision, si bien que je ne l'ai pas vu entrer.

  Contrairement au SO THAT exprimant le BUT, celui-ci est séparé de la principale par une virgule (et une pause en langage oral) et ne comporte pas systématiquement un modal.

Avec idée de degré :

SO <adjectif> THAT : =>  SI ... QUE

SO MUCH <nom indénombrable> THAT
SO MANY <nom dénombrable pluriel> THAT
==>  TANT DE...QUE

SO LITTLE <nom indénombrable> THAT
SO FEW <nom dénombrable pluriel> THAT
==>  SI PEU DE...QUE

SUCH A/AN <nom singulier> THAT ==>  UN/UNE TELLE...QUE

SUCH  <nom pluriel> THAT ==>  DE TEL(LE)S...QUE

He was so tired that he had fallen asleep.
Il était si fatigué qu'il s'était endormi.

I have so many books that I don't know where to put them.          
J'ai tant de livres que je ne sais où les mettre.


Avec infinitif :

  La subordonnée de CONSEQUENCE peut s'articuler avec un infinitif avec TO:

He is not stupid enough to accept.
He is not so stupid as to accept.
Il n'est pas assez stupide pour accepter.

The lake is too large for me to swim across it.
Le lac est trop vaste pour que je le traverse à la nage.

Autres tournures : 

 Voici enfin quelques tournures plus rares mais néanmoins utiles.

It is such a difficult  problem that I won't be able to solve it
It is so difficult a problem that I won't be able to solve it.
C'est un problème si difficile que que je saurai le résoudre.

"such a difficult problem that" est plus courant

  Notez aussi:

SO MUCH SO THAT : à tel point que
TO SUCH AN EXTENT THAT : idem
IN SUCH A WAY THAT : de telle sorte que