Les subordonnées en THAT complément du verbe

 

 Les subordonnées en THAT , appelées aussi complétives, résultent d'une nominalisation Nominalisation: Opération linguistique qui transforme une proposition en un groupe nominal.
Il existe des nominalisations en THAT, infinitives et en ING
, c'est à dire de la transformation d'une phrase en nom.

 Le verbe de la principale est transitif et du type déclaratif, c'est-à-dire qu'il annonce une opinion ou une déclaration.

Comme en français, il existe une règle de concordance des temps :

He said, "You are right."
Il a dit: "Vous avez raison".

  sera rapporté sous la forme :

He said that I was right.
He said I was right.
Il a dit que j'avais raison.

On voit que l'on a lié les deux phrases par la conjonction THAT et que l'on fait concorder le temps de la subordonnée avec celui de la principale. Voir Discours indirect

En fonction OBJET, "THAT" est facultatif mais significatif : On peut analyser THAT conjonction comme dérivant du démonstratif THAT. Cela permet d'expliquer que THAT est 
    - présent quand le locuteur reprend un énoncé antérieur ou une situation connue de lui et de son interlocuteur 
    - et absent quand il ne fait que qu'annoncer quelque chose. 
Considérez la paraphrase suivante :

"You are right". He said that. --> He said that you were right.

  "He said that" montre l'intervention consciente du locuteur, contrairement au simple énoncé neutre qui s'exprime par simple juxtaposition :

He said you were right.

Lorsque deux complétives sont coordonnées, THAT est obligatoire dans la seconde pour des raisons de clarté et d'intervention consciente.

He said he agreed and that he would take the necessary measures.
Il a dit qu'il était d'accord et qu'il prendrait les mesures nécessaires.