Temps et aspects

Le Présent

1 - Le présent simple

Forme affirmative

La formule est :

Présent.bv bv: Abréviation de Base Verbale, qui désigne le verbe nu, sans aucun de ses constituants (affixe, temps, aspects).
Présent le la base verbale

L'emploi du présent indique que que la relation sujet - prédicat Prédicat: C'est ce qu'on dit du sujet de la phrase. Il comprend le Groupe verbal et ses compléments, s'ils existent.
La relation qu'on établit entre le sujet et le prédicat en "conjuguant" le verbe s'appelle la relation prédicative
(voir généralités) est posée comme vraie au moment de l'énonciation.

Cela est indépendant de ce qui se passe au moment de l'énonciation :

1 - Procès quasi instantané :

par exemple, dans les commentaires sportifs, les démonstrations etc.

Zidane kicks and scores.
Zidane tire et marque.

2 - Vérité générale hors du temps:

Water boils at 100°C.
L'eau bout à 100°.

3 - Habitude:

I play tennis twice a week.
Je joue au tennis deux fois par semaine.

Dans tous les cas, la relation "sujet - prédicat Prédicat: C'est ce qu'on dit du sujet de la phrase. Il comprend le Groupe verbal et ses compléments, s'ils existent.
La relation qu'on établit entre le sujet et le prédicat en "conjuguant" le verbe s'appelle la relation prédicative
" est présentée comme VRAIE, même hors du déroulement temporel : en 2 et 3, les procès (bouillir et jouer) n'ont vraisemblablement pas lieu au moment de l'énonciation. Le procès Procès: Action ou état exprimé par le verbe. est pris dans sa globalité indépendamment de sa durée et du temps chronologique. Nous appelerons cet aspect, l'aspect global.

Donc, en "conjuguant le verbe au présent simple", le locuteur met en relation un sujet, avec ce qu'on dit de lui (prédicat Prédicat: C'est ce qu'on dit du sujet de la phrase. Il comprend le Groupe verbal et ses compléments, s'ils existent.
La relation qu'on établit entre le sujet et le prédicat en "conjuguant" le verbe s'appelle la relation prédicative
) pour constituer un énoncé. Le "s" de la 3ème personne, l'absence de désinence aux autres personnes sont la marque de cette mise en relation

Water <--> boil (at 100°C) devient Water boils at 100°C.

Forme interrogative et forme négative

Un auxiliaire étant nécessaire pour les transformations interrogative et négative, celles-ci déclenchent pour les verbes ordinaires, l'emploi de l'auxiliaire DO :

She often plays tennis

devient:

1 - Does she often play tennis ?
2 - She doesn't often play tennis.

L'auxiliaire DO sert à mettre en question la validité de la relation sujet-prédicat Prédicat: C'est ce qu'on dit du sujet de la phrase. Il comprend le Groupe verbal et ses compléments, s'ils existent.
La relation qu'on établit entre le sujet et le prédicat en "conjuguant" le verbe s'appelle la relation prédicative
.

La relation qu'on établit entre le sujet et le prédicat en "conjuguant" le verbe s'appelle la relation prédicative, c'est donc le verbe qui porte la marque du présent.

En 1, on se demande si la relation :

she <--> often play tennis

est valide.

En 2, on dit qu'elle est fausse.

2 - Le Présent progressif

Forme affirmative

La formule est :

présent.BE + ING.bv

présent de BE + forme en ING de bv bv: Abréviation de Base Verbale, qui désigne le verbe nu, sans aucun de ses constituants (affixe, temps, aspects). .

L'introduction de BE+ING entre le temps présent et la base verbale signifie que le locuteur présente le procès Procès: Action ou état exprimé par le verbe. comme:

au moment de l'énonciation.

On appelle traditionnellement BE+ING l'aspect progressif progressif: Matérialisé par BE + ING dans le groupe verbal, il indique que le locuteur définit, décrit (rôle de BE) le sujet comme agissant, comme étant en acte (rôle de ING)..

She is having breakfast.
Elle prend (= est en train de prendre) son petit déjeuner.

Les deux points ci-dessus ne suffisent pas à comprendre l'aspect progressif : en l'employant, le locuteur décrit (rôle de BE) le sujet comme agissant, comme étant en acte (rôle de ING); il fait donc un commentaire sur le sujet de la phrase. Le procès est ainsi particularisé et inscrit dans le temps chronologique.

Comme le français ne ressent pas le besoin de marquer la distinction entre l'assertion générale et la description du sujet par ce qu'il fait actuellement, les francophones éprouvent des difficultés avec l'aspect progressif, en particulier dans les cas suivants :

a - verbes de position du corps :

parce qu'ilsi mettent en jeu les muscles statiques, ils sont traités comme des verbes d'action qui caractérisent le sujet au moment de l'énonciation.

She is sitting by the window.
Elle est assise près de la fenêtre.

b - certains adjectifs correspondant soit à une généralité, soit à un comportement en situation.

Ils entraînent l'emploi de l'aspect progressif dans le dernier cas. Comparez :

He is stupid.
Il est bête.

et

He is being stupid.
Il fait l'imbécile.

c - avec un complément de temps ou un adverbe de futurité:

They are in a hurry. They are leaving for Los Angeles tomorrow morning.
Ils sont pressés. Ils partent pour Los Angeles demain.

Le processus du déplacement (bagages, préoccupations etc.) est déjà en cours. Le locuteur explique pourquoi ces personnes sont pressées.

Forme interrogative et forme négative

1 - Is he working ?
2 - No, he isn't (working).

C'est BE, porteur du temps (présent), qui opère l'interrogation sur la description ou décrit par la négative : il ne travaille pas = il est libre ou il est chez lui etc.

 

3 - Le Present perfect

Forme affirmative

La formule est :

présent.HAVE + PP.BV

présent de HAVE + Participe Passé de la bv.

Examinons l'exemple :

Ruben has repaired my watch.
Ruben a réparé ma montre.

Le locuteur attribue (rôle de have) actuellement (rôle du temps présent) au sujet de la phrase la réparation (rôle du participe passé repaired = réparation accomplie) de sa montre.

J'appellerai HAVE+PP (have+participe passé) l'aspect accompli accompli: Matérialisé par HAVE + Participe passé dans le groupe verbal, il indique que le locuteur attribue (rôle de HAVE) l'accomplissement du procès (rôle du participe passé) au sujet de la phrase.. On l'appelle aussi aspect perfectif (d'où "present perfect" en anglais).

 

Dans le present perfect, l'ASPECT ACCOMPLI établit toujours un lien entre le procès Procès: Action ou état exprimé par le verbe. et le moment de l'énonciation (NOW).

Ce lien peut être :

cause ---> réparation
résultat ---> la montre fonctionne

My parents have known her for years.
Mes parents la connaissent depuis des années.
Voilà des années que mes parents la connaissent.

L'aspect accompli ressemble au "passé composé" français que le francophone actuel emploie pour dire qu'un évènement est passé, car le passé simple est tombé en quasi désuétude. D'où des erreurs entre prétérit et present perfect.

Voici quelques autres cas difficiles et pourtant logiques.

1- Derrière une expression comme "It/This is the first/second/...last time (that)":

This is the first time they have come here.
C'est la première fois qu'ils viennent ici.

Le locuteur doit forcément, pour pouvoir affirmer que c'est la première fois, faire mentalement un retour en arrière, d'où le present perfect.

2- Notez le changement de verbe nécessaire dans les phrases suivantes:

He has gone to London.
Il est (parti) à Londres.

et

He has been to London.
Il est déjà allé à Londres = Il connaît Londres.

Dans les deux cas, le locuteur commente la situation présente.

3 - Present perfect avec JUST --> venir de :

On a encore à l'esprit ce qui vient de se passer. La liaison présent/passé est évidente.

I have just seen him.
Je viens de le voir.

Forme interrogative et forme négative

Le procès Procès: Action ou état exprimé par le verbe. peut être négatif ou interrogatif :

How long have you known her ?
Depuis combien de temps la connais-tu ?

 

I haven't seen her for a week.
Je ne l'ai pas vue depuis une semaine.
Il y a une semaine que je ne l'ai pas vue.
Voilà une semaine que je ne l'ai pas vue.

Dans le dernier exemple, on peut considérer que le locuteur indique la durée du procès Procès: Action ou état exprimé par le verbe. "ne pas voir". C'est le premier auxiliaire (HAVE) qui porte la marque du temps (T) présent.

 

4 - Le Present perfect progressif

Forme affirmative

Si le procès procès Procès: Action ou état exprimé par le verbe.  est compatible avec l'aspect progressif, on obtient le PRESENT PERFECT PROGRESSIF dont la formule est:

PRESENT.HAVE + PP.BE + ING.BV

présent de HAVE + participe passé de be + forme en ing de bvbv: Abréviation de Base Verbale, qui désigne le verbe nu, sans aucun de ses constituants (affixe, temps, aspects). .

He has been working with us for two days.

Il travaille chez nous depuis deux jours.

Attention ! On ne peut avoir d'aspect progressif progressif: Matérialisé par BE + ING dans le groupe verbal, il indique que le locuteur définit, décrit (rôle de BE) le sujet comme agissant, comme étant en acte (rôle de ING). avec certains verbes qui n'ont que deux "états" VRAI ou FAUX comme know.

Ils énoncent toujours un fait objectif et ne servent donc pas à "décrire " le sujet :

I have known him for two years.
Je le connais depuis deux ans.

L'adverbe "just", peut s'employer avec le present perfect progressif comme avec le present perfect simple, mais le sens est différent.

1 - Tom has just repaired the car.
Tom vient de réparer la voiture. (= La voiture est réparée)

 

2 - Tom has just been repairing the car.
Tom vient de réparer le voiture.
(C'est pourquoi il est sale et il doit se laver les mains = commentaire sur le sujet.)

1 énonce un fait, 2 décrit le sujet et explique la tenue de celui-ci en établissant un lien entre le passé et la situation présente. On ne dit pas si la réparation est terminée ou non.

Forme interrogative et forme négative

A la forme interrogative, c'est le présent de HAVE (HAS ou HAVE selon la personne) qui se déplace devant le sujet.

Has he finished his task ?
A-t-il fini son devoir ?

A la forme négative, la négation se place après HAS ou HAVE (premier auxiliaire).

No, he has not finished yet.
Non, il n'a pas encore fini.